Archive

Post archive page

Le secteur public français (État, collectivités locales, sécurité sociale et quelques autres organismes de protection sociale) « pèse » plus de la moitié du PIB. L’organisation actuelle de ce secteur le fait échapper aux règles de l’échange : impôts et cotisations sociales donnent de moins en moins droit à quelque chose ; ce sont de plus en plus des prélèvements obligatoires sans contrepartie, qui financent des services et des prestations « gratuits » pour les personnes qui en bénéficient. (suite…)

Lire la suite